N'hésitez pas à nous suivre pour 

découvrir nos nouveaux articles dès leur parution :

  • Facebook Passeports de Légendes
  • Twitter Passeports de Légendes
  • Youtube Passeports de Légendes
  • Instagram Passeports de Légendes

LAMBORGHINI ESPADA

SALON À L'ITALIENNE

#ilétaituneauto

Après le succès retentissant de la Miura apparue en 1966, Feruccio Lamborghini, qui a toujours en tête de détrôner Ferrari, se laisse convaincre par la Carrozzeria Bertone qui souhaite lui dessiner une véritable 4 places succédant à la 400 GT 2+2. 

Dessiné par Marcello Gandini, père entre autres de la Lamborghini Miura et de l'Alfa Romeo Montreal à l'époque (excusez du peu), Bertone présente à Lamborghini le concept Marzal en 1967.

par Kevin P.

Ce coupé totalement futuriste avec d'immenses surface vitrées, un intérieur spacieux et des portes papillon. Si l'étude de style a du mérite, le résultat s'avère être beaucoup trop loin de la réalité et très difficilement commercialisable.

ANECDOTE

Le seul et unique exemplaire de cette Marzal a été conduit pour la première fois en public lors du Grand Prix Automobile de Monaco 1967 par la Princesse de Grace et le Prince Rainier III.

Toujours existant, ce concept a été vendu aux enchères en 2011 après avoir passé de nombreuses années dans le musée Bertone.

Chose étonnante, le bureau de design italien se voit confier la même année, par le journal The Daily Telegraph, la mission de concevoir le coupé de grand tourisme idéal. En effet, à cette époque, le rédacteur en chef du magazine met à contribution des journalistes automobiles pour poser les bases de cette voiture parfaite. Se basant sur les commentaires de chacun il va aller plus loin en convaincant le journal de lui allouer une enveloppe de 20 000£ pour concevoir réellement la voiture. L'objectif est simple : présenter la voiture lors du salon d'Earl's Court 5 mois plus tard.

Et vous l'aurez compris ce projet est confié lui aussi à Marcello Gandini. Le résultat, basé sur le chassis d'une Jaguar E-Type 2+2 prendra le nom de Pirana.

Si cette Pirana restera un exemplaire unique, elle permet surtout à Marcello Gandini de réaliser un exemplaire 1:1 de ce qu'il essaye de mettre en application pour Lamborghini et le projet de coupé 4 places.

Et c'est donc un an après la présentation du concept Marzal que Lamborghini expose au salon de Genève 1968 la version définitive de son coupé grand tourisme 4 places nommé : Espada (l'épée en espagnol).

​CÔTÉ DESIGN

Crédits Photos : Kevin von Campenhout pour Eleven Cars

La ligne de caisse est très basse avec un empattement très important pour une voiture destinée à accueillir 4 personnes.

La patte Gandini se reconnaît au premier coup d'oeil avec ce gigantesque capot avant et cette ligne de caisse très à plat. L'arrière est plus trapu que sur une Miura ou une Montreal mais la coupe générale rappelle clairement ces deux modèles.

Ce qui marque également ce sont ces surface vitrées très importantes avec un pare-brise très incliné et une baie de coffre quasiment à plat. À l'avant les quatre phares font écho aux sorties d'échappement tout aussi nombreuses.

Les quatre jantes en alliage de magnésium viennent compléter cet ensemble intemporel et permettent également de réduire les masses non suspendues.

Si le design de cette Espada peut laisser songeur certains d'entre vous aujourd'hui, lors de sa sortie elle provoque un réel engouement au point de faire totalement oublier l'Islero, l'autre modèle de la marque au taureau sortie en 1968.

​CÔTÉ HABITACLE

Crédits Photos : Kevin von Campenhout pour Eleven Cars

À l'intérieur comme je vous le disais précédemment, la lumière est omniprésente. Les boiseries et cuirs de haute qualité offrent aux occupants un intérieur cossu et très confortable. L'ensemble des instruments de la console sont quant à eux tournés vers le conducteur pour une meilleure ergonomie.

Ce dernier profite également de nombreux compteurs lui permettant d'évaluer bien évidemment sa vitesse et son régime moteur mais également l'état de la batterie, la température et la pression d'huile ou encore la température de l'eau.

​CÔTÉ MOTEUR

Crédits Photos : Kevin von Campenhout pour Eleven Cars

Sous le capot on retrouve une pièce d'orfèvrerie, celle-la même qui a fait rêver de nombreux passionnés à la sortie de l'Espada : le V12 3,9L Bizzarrini greffé de 6 carburateurs Weber 40 DCOE.

Développant 325ch, pour un poids de 1625 kg, l'Espada se présente d'ores et déjà comme la 4 places la plus rapide du monde. 

Equipée de frein à disques et d'un système de suspension à quatre roues indépendantes, l'Espada sait se montrer agile malgré ses mensurations importantes.

​ESPADA GTE  - SÉRIE 2

Après un peu moins de deux ans de commercialisation, Lamborghini fait évoluer son Espada et dévoile la version GTE ou plus communément appelée Série 2.

Côté évolutions, c'est à l'intérieur et sous le capot que l'on retrouve les plus grosses modifications.

La motorisation est désormais empruntée à la Miura S ce qui porte la puissance du coupé à 350 ch grâce à un taux de compression qui passe de 9.5:1 à 10.7:1.

L'adoption de freins à disques ventilés améliore augmente également les performances du freinage.

Dans l'habitacle fini les compteurs sur deux niveaux, ils sont désormais tous intégrés sur une même façade. La console quant à elle évolue pour offrir une présentation plus moderne alors que la direction assistée est proposée en option.

​À l'extérieur le seul élément distinctif entre la Série 1 et Série 2 provient du remplacement de la grille arrière par une petite vitre au niveau du hayon.

Cette version de l'Espada sera commercialisée pendant 3 ans entre Décembre 1969 et Novembre 1972 avant l'arrivée de la dernière déclinaison de ce modèle.

SÉRIE 3

C'est donc avec une troisième et dernière évolution que Lamborghini proposera son Espada jusqu'à la fin de sa commercialisation en 1978.

Cette version se distingue de la Série 2 par une direction assistée désormais proposée en série et une console de nouveau remaniée. En effet l'intérieur se pare d'aluminium et l'autoradio regagne la console centrale pour une meilleure accessibilité.

À l'extérieur l'Espada se dote de nouvelles jantes, d'une grille avant taillée en carrés et non plus en hexagones ainsi que de nouveaux feux arrières provenant de l'Alfa Romeo 2000 en remplacement des anciens Fiat.

Vous l'aurez compris il faut un oeil plus qu'avisé pour repérer une Série 2 d'une Série 3.

Crédits Photos : Tim Sutton pour RM Auctions

FRUA FAENA

Pour être complet je ne pouvais omettre le prototype dessiné par le carrossier Frua qui présentera en 1978 au salon de Turin un concept basé sur le coupé 4 places de Sant'Agata : la Faena.

Si ce modèle est exposé au public pour la première fois en 1978, il a pourtant été conçu bien plus tôt en 1971.

Pietro Frua propose ici un modèle à mi-chemin entre la berline, le coupé et le break de chasse qui a de faux airs d'Aston Martin Lagonda.

Cet exemplaire restera un modèle unique qui sera vendu dans un premier temps au concessionnaire Lambo-Motors AG à Bâle avant d'être racheté par un collectionneur allemand qui le possède apparemment toujours.